STRESS, ANXIéTé : 6 HABITUDES à RISQUE QU'IL FAUT à TOUT PRIX éVITER

Certaines situations augmentent notre anxiété sans même que nous nous en rendions compte. Il est nécessaire de les identifier pour s'en prémunir au mieux. L' anxiété , souvent appelée « angoisse », …

L'anxiété, souvent appelée « angoisse », est une réaction excessive mais passagère à une situation ressentie comme une menace. Cette émotion combine à la fois des symptômes physiques (accélération du rythme cardiaque, respiration plus difficile, excès de transpiration, tremblements, frissons, raideurs dans le corps) et des pensées comme l'inquiétude, des ruminations, des obsessions, des doutes ou des craintes.

À découvrir également : Comment j'ai dompté mes crises d'angoisse

Certaines personnes peuvent aller jusqu'à développer un trouble de l'anxiété généralisée (TAG), une maladie qui touche environ 2,1 % des personnes âgées de 18 à 65 ans en France, selon la clinique e-santé. Si le trouble anxieux peut, chez certains, devenir une pathologie quotidienne, d'autres peuvent, en revanche, parvenir à diminuer leur anxiété en évitant certaines habitudes « à risque ».

Se comparer aux autres

En se comparant sans cesse aux autres, on finit par augmenter son anxiété. Cela peut aller d'une forme de compétition au travail avec un collègue, à celle au sein de sa propre famille ou ses amis. Dans les cas les plus poussés de comparaison, l'anxiété peut alors se manifester sous la forme de phobie sociale.

Cette dernière se traduit par une crainte des rapports sociaux, une appréhension des situations de compétition, la peur d'être regardé(e) ou d'agir sous le regard et le jugement d'autrui, indique le site Ameli.

Passer trop de temps sur son téléphone

L'hyperconnexion, qui désigne l'utilisation excessive des nouvelles technologies, peut être problématique pour une personne anxieuse. Sonneries, vibrations, alertes, flashs lumineux : les notifications du téléphone peuvent devenir un vrai déclencheur d'anxiété. Sans compter les réseaux sociaux (où là encore, l'effet de comparaison aux autres peut être source d'anxiété) et l'avalanche d'informations anxiogènes.

Manger devant son ordinateur

Tout comme effectuer trop d'heures supplémentaires ou répondre à ses mails durant ses temps de repos, le fait de manger devant son ordinateur au bureau est une très mauvaise habitude qui peut favoriser l'anxiété.

Sans réelle pause déjeuner, le salarié ne coupe pas avec son travail. Un mail reçu ou une tâche à régler en urgence viennent ainsi perturber le repas et augmenter le taux de cortisol, l'hormone du stress.

Planifier trop de sorties

Face à un agenda surchargé, une personne anxieuse de nature peut encore plus paniquer. Si vous savez que cela peut vous provoquer de l'anxiété, évitez de prévoir plusieurs sorties dans une même semaine, au risque de vous sentir submergé. Il en va de même pour le travail, en acceptant trop de tâches impossibles à réaliser dans le délai imparti.

Se coucher trop tard

Il nous arrive à tous de nous coucher tard. Mais quand cela devient quotidien, l'impact sur notre moral et notre anxiété peut être dévastateur. Les troubles anxieux et leurs manifestations sont toujours aggravés par le manque de sommeil.

Les experts s’entendent d'ailleurs pour dire que le sommeil et la santé mentale sont intimement liés, et qu'il est donc primordial de s'assurer un nombre d'heures suffisant pour être au mieux de sa forme.

Procrastiner

De la même façon, partir tout le temps en retard de chez soi peut également provoquer une angoisse de ne pas être à l'heure à ses rendez-vous. Mieux vaut prévoir toujours un quart d'heure d'avance, quitte à mettre une alarme pour partir de chez soi plus tôt et ainsi s'éviter un stress inutile.

2024-07-08T23:00:46Z dg43tfdfdgfd