3 SUPERALIMENTS à MANGER POUR PRENDRE SOIN DE SA SANTé MENTALE

L’axe intestin-cerveau est un réseau de communication complexe, reliant les centres émotionnels et cognitifs du cerveau aux fonctions intestinales périphériques. Il implique un dialogue continu influençant l’humeur, les fonctions cognitives, et même les troubles de santé mentale comme le stress, l’anxiété ou la dépression. De nouvelles recherches ont récemment montré que le microbiote intestinal jouait un rôle crucial dans ce dialogue, notamment par sa modification par l’alimentation. Voici quelques exemples d’aliments qui peuvent améliorer votre santé mentale.

Les acides gras-oméga 3

Dans un article posté vendredi 21 juin 2024 sur le site Psychology Today, Mark Travers, psychologue américain, a listé trois superaliments jouant un rôle bénéfique sur la santé mentale. Dans un premier temps, les aliments riches en acides gras oméga-3 comme les poissons gras (saumon, maquereau, sardines, hareng, etc.) sont des atouts nutritionnels, fournissant des graisses essentielles que le corps ne peut pas produire de manière indépendante.

Ces acides oméga-3 jouent un rôle essentiel dans le fonctionnement du cerveau : ils possèdent des propriétés anti-inflammatoires pouvant atténuer les symptômes dépressifs, régulent les neurotransmetteurs essentiels à l’humeur comme la sérotonine ou la dopamine, et réduit le risque de développer des maladies neurodégénératives comme Alzheimer. Une étude publiée en 2016 dans la revue Translational Psychiatry a ainsi prouvé qu’un apport élevé en oméga-3 était lié à un risque moindre de dépression et d’anxiété.

Les aliments fermentés

Les aliments fermentés comme le yaourt, la choucroute, le kéfié ou le tempeh sont riches en probiotiques, des bactéries bénéfiques et essentielles au maintien et à l’amélioration de la santé intestinale, étroitement liée au bien-être mental. Les probiotiques peuvent affecter la production et le fonctionnement des neurotransmetteurs, produisant ainsi de l’acide gamma-aminobutyrique (GABA), qui réduit l’anxiété. Ils stimulent également la sérotonine.

Une étude publiée en 2019 dans la revue Journal of Affective Disorders a ainsi révélé qu’après vingt-huit jours de consommation quotidienne d’aliments fermentés, les probiotiques réduisaient le sentiment de panique et l’anxiété neurophysiologique, les émotions négatives, l’inquiétude et la régulation négative de l’humeur.

Les légumes-feuilles

Les légumes-feuilles comme les épinards, le chou frisé, le chou est et la roquette, sont des aliments riches en vitamines, minéraux et antioxydants essentiels. Ils sont particulièrement bénéfiques pour la santé du cerveau en raison de leur teneur élevée en folate, une vitamine B essentielle, ainsi que d’autres nutriments soutenant la fonction cognitive et le bien-être mental. Ainsi, une carence en folates peut altérer le métabolisme des neurotransmetteurs, et entraîner des taux élevés d’homocystéine, un acide aminé associé à l’inflammation et à la neurotoxicité.

D’après une étude parue en 2018 et repérée par le site Frontiers, les légumes-feuilles sont également riches en antioxydants comme les flavonoïdes, qui protègent le cerveau du stress oxydant et de l’inflammation, impliquées dans le développement de maladies neurodégénératives et de troubles de santé mentale. Les antioxydants aident à neutraliser les radicaux libres réduisant ainsi les dommages cellulaires.

Plus de "Bien-être et Forme " :

2024-06-22T21:58:03Z dg43tfdfdgfd